Etienne, Spécialiste de la vente de conseil.

Suite à MODULE 1.

Témoignage d’un «spationaute» reconnaissant.

J’avais besoin d’autre chose. Pas forcément de créer un nouveau job mais plutôt de faire que mon job réponde mieux à mes aspirations. Pendant toute ma carrière, j’ai eu cette impression que mon travail m’éloignait de mes aspirations spirituelles et que celles-ci étaient difficilement compatibles avec le « business ». A 30 ans, j’ai rencontré un homme de 20 ans mon aîné, déçu par l’entreprise et qui regrettait amèrement de ne pas avoir fait carrière dans l’humanitaire. Son amertume me toucha profondément. Je voulais à tout prix éviter le même désappointement.

Lorsque j’ai commencé à travailler avec Ana AGRA et Ingrid GRAS, je faisais un job que j’avais créé moi-même et que j’aimais. La partie business et la partie spirituelle de ma vie étaient cependant encore comme deux vaisseaux parcourant l’espace côte à côte sans être reliés. Ils étaient en communication mais chacun avait son existence propre, séparée de l’autre.

Il faut croire que j’étais mûr pour ce changement car en 2 séances de 4 heures, les deux vaisseaux se sont rejoints. Ils se sont arrimés l’un à l’autre et poursuivent maintenant leur course ensemble, chacun donnant à l’autre le sens qui lui faisait défaut auparavant.

Je n’ai pas créé un nouveau job mais j’ai profondément changé la façon dont je le fais.

Je continue de travailler avec Ana et Ingrid pour donner à ce job une dimension chaque jour plus épanouissante.

Suite à MODULE 2.

Lors du 2ème module animé par Ana et Ingrid, j’ai pris conscience d’une de mes croyances profondes : « il ne faut pas trop en demander et il faut savoir se contenter de ce qu’on a ». Je me rends compte que j’ai sincèrement essayé d’être heureux en me contentant de ce que j’avais. Cela me paraissait d’autant plus juste que je voyais beaucoup de gens dans des situations bien moins enviables que la mienne. Lorsque je voulais plus ou mieux, je me sentais coupable d’ingratitude. Cette croyance m’a souvent amené à caler devant les obstacles un peu sérieux. « C’est difficile mais ce n’est pas grave, il faut savoir se contenter de ce qu’on a ».

Grâce au travail fait avec Ana et Ingrid, j’ai pu dévitaliser cette croyance. Je ne me contente plus de ce que j’ai mais je suis content de ce que j’ai. La différence est énorme parce que maintenant, je peux vouloir plus et mieux sans culpabiliser, sans renier mes valeurs. Mieux encore, je vois qu’être content de ce que j’ai est une condition essentielle pour obtenir plus. Supprimer ce frein m’a permis de relancer mon activité professionnelle et je suis heureux d’avoir rencontré Ana et Ingrid.

Suite à MODULE DEPASSEMENT DES CROYANCES.

J’ai certaines croyances acquises lorsque j’étais jeune. Elles sont autant de barreaux d’une prison qui m’empêche de rêver et de réaliser mes rêves. Le module « dépassement des croyances » auquel j’ai participé et qui était animé par Ana et Ingrid m’a permis de mieux voir certaines croyances et de commencer à m’en libérer. « Il faut se contenter de ce qu’on a » m’a empêché de voir grand pendant longtemps et même si j’ai réalisé des choses dont je suis fier, je sais que je n’ai pas « tout donné ». Je ne vous dirai pas comment je me suis libéré de cette croyance. Un indice pour vous : je l’ai remplacée par une autre qui me donne de l’énergie et du pouvoir. La méthode d’Ana et Ingrid pour y parvenir est bluffante !

Suite à MODULE 3.

Chère Ana, chère Ingrid,

Chacun des modules que vous animez redonne un formidable élan à mon activité professionnelle et cela a été le cas pour le module 3. La belle surprise est que j’ai pu définir précisément QUI je veux être professionnellement parlant.

Cette personne que je veux être a de grandes ambitions et une grande confiance en elle. Mon rêve pro est devenu quelque chose de vivant dont je n’ai pas besoin de connaître les détails par avance. Il me suffit de constater chaque jour que je suis qui j’ai envie d’être. Réussir n’est plus seulement faire un certain chiffre d’affaires même si cela reste important. Réussir, c’est éprouver l’immense plaisir d’être celui que je veux être, pour moi et pour les autres. J’ai trouvé 2 mots qui résument qui je veux être. Je me les remémore plusieurs fois par jour et surtout lorsque j’ai une décision à prendre, un choix à faire. Cela donne du sens à tout ce que je fais. Du sens et beaucoup d’efficacité. Chaque soir, je peux constater que j’ai été qui je veux être aux moments forts de la journée et je sais alors que je suis sur le bon chemin.

Encore merci pour votre aide et au plaisir de vous retrouver très bientôt pour le module 4